Le premier chimiste à temps plein, Armand Roberge, et une assistante, 1930, ©Citadelle